Centre de Thérapie Brève

Thérapie Brève en quelques mots

Le courant des thérapies «  brèves » est né aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale vu la nécessité de thérapies efficientes.
Il fut notamment inspiré par les travaux de MILTON H.ERICKSON. Ce psychiatre a démontré que l’on peut résoudre des problèmes en stimulant les ressources de changement de l’individu, plutôt qu’en passant des années à la recherche de leurs causes durant l’enfance.

*(Par opposition aux « longues » psychanalyses).

Nos Compétences

L'équipe de spécialiste du Dr ERIC MAIRLOT au CTB ( Centre de Thérapie Brève ), se compose de 14 professionnels de la santé et de la santé mentale, présentant une excellente complémentarité

L'équipe de Spécialistes du Dr Eric Mairlot

Dr ANTOINE

Médecin Psychiatre, Psychothérapeute

Dr BAKX

Medecin Psychothérapeute, Philosophe

Dr BROSS

Médecin anesthésiste réanimateur, spécialisée en Algologie, Pshychothérapeute

Dr MAIRLOT

Médecin neuro-psychiatre , psychothérapeute

M. ALEXANDRAKIS

Assistant en Psychologie, Psychothérapeute

M. GILMANT

Psychologue Clinicien, Psychothérapeute

M. SCHEPPENS

Practicien en Hypnothérapie, Psychothérapeute, Coach

MME CAGRO

Hypnose Ericksonienne, Nouvelle hypnose, Coaching

MME DI FRANCESCO

Psychologue clinicienne, Psychothérapeute

MME MOÏSES

Psychologue clinicienne, Psychothérapeute

MME PAUPORTÉ

Psychologue clinicienne

MME STROOBANTS

Psychologue clinicienne, Psychothérapeute

MME TOUSSAINT

Psychothérapeute

Fondateur du centre INH, le Dr Eric Mairlot dirige une équipe de 14 spécialistes

Ma pratique en tant qu'hypnothérapeute est une recherche constante de nouvelles connaissances, d'études, d'affinement des compétences et de développement thérapeutique. Grâce au centre INH nous sommes capables de vous offrir un service diversifié.

Thérapie Brève

Il s’agit d’une technique américaine développée par Richard BANDLER(linguiste) et John GRINDER (informaticien). Élaborée dans les années 70, la technique s’appuie sur différentes méthodes dont l’approche psychologique de Milton H. ERICKSON, l’analyse systémique et sur les travaux relatifs à la communication et à la linguistique. Leur démarche consista en l’observation des personnes efficaces dans la communication. Ceci eut pour premier résultat la mise en évidence de constantes, présentes dans toute communication efficace, et permettant ainsi l’élaboration de modèles, qu’il est désormais possible d’étudier et de mettre en pratique.

‘Analyse Transactionnelle a été fondée par un médecin psychiatre américain, Éric BERNE. Développée dans les années 1950 à 1970, la technique est aussi appelée AT.

L’Analyse transactionnelle est une théorie de la personnalité et de la communication. Elle décrit la première en termes d’ “États du Moi”. Cette thérapie a ainsi popularisé les notions du Moi-Parent, du Moi-Adulte, et du Moi-Enfant , en mettant l’accent sur les phénomènes intra-psychiques et inter-relationnels (“Transactions “).

Elle analyse les dysfonctionnements de la communication ou “Jeux psychologiques”, et tente d’identifier :

  • les positions de vie
  • la gestion des sentiments
  • la structuration du temps
  • l’écologie des signes de reconnaissance (“Strokes”)
  • les messages contraignants (“Drivers”)
  • les méconnaissances
  • les passivités.

L’AT peut apparaître comme une boîte à outils quand sa finalité est de poser à travers eux le diagnostic du “Scénario de vie décidé” au cours de l’enfance et de le modifier le cas échéant.

Ce concept est issu des recherches médicales dans les neurosciences et la neuro-cardiologie. C’est une forme d’auto-hypnose qui utilise ce concept, elle est apparue aux États-Unis au milieu des années 90’, lorsque son impact bénéfique sur la gestion du stress a été mis en lumière par l’Institut HeartMath. En Europe, la technique s’est popularisée avec l’ouvrage de David SERVAN-SCHREIBER: “Guérir”.

La méthode propose d’apprendre à contrôler la variabilité de son rythme cardiaque, avec des techniques simples d’imagerie mentale. Elle peut aussi se pratiquer avec un système de biofeedback : une sorte d’électrocardiogramme permet de visualiser les battements de son cœur sur le graphique d’un ordinateur et de voir directement les effets de différentes techniques pour calmer le fonctionnement du cœur.

Il a notamment été démontré que cette méthode a de nombreux bénéfices sur la santé, un rôle important dans la prévention des maladies cardio-vasculaires et permet de s’affranchir des médicaments de type anxiolytiques ou antidépresseurs.

L’hypnose et la clé du corps

L’état hypnotique est un état privilégié où le corps  et l’esprit retrouvent une intimité fluide. La communication entre les deux devient très aisée, soit pour comprendre les messages des sensations du corps, soit pour (ré)ouvrir le corps aux sensations naturelles de désir et de plaisir par la puissance de notre imagerie mentale.

Il s’agit d’un état d’attention concentrée sur un certain objet de pensée ou de conscience. Elle implique habituellement de tourner l’attention de façon centripète sur un seul point de référence. Elle englobe une grande variété de pratiques thérapeutiques ou spirituelles qui soulignent l’activité ou l’arrêt progressif du mental. La méditation s’apparente à l’auto-hypnose puisque c’est la personne elle-même qui guide le processus (dans la méditation concentrative).

La méditation thérapeutique est une méditation qui peut être travaillée à trois niveaux, le niveau physique, le corps, méditation sur tous les processus physiologiques et endocriniens. Une méditation à un niveau plutôt psychique c’est celui qui est développé dans les méthodes psychologiques actuelles de Mindfulness habituellement, c’est-à-dire centrées sur la dépression (MBCT) ou centrées sur la réduction du stress (MBSR) y compris le stress professionnel , burn out etc… il y a un troisième type de méditation thérapeutique ou en tous cas d’action de la méditation que l’on peut associer au niveau spirituel c’est-à-dire une recherche du sens de la vie ce qui a aussi un sens thérapeutique pour beaucoup de personnes qui font des psychothérapies telle que la psychanalyse ou d’autres types de thérapie de recherche du sens.

LUMINOTHÉRAPIE

OU PHOTOTHÉRAPIE (THÉRAPIE PAR LES PHOTONS)

Les premières applications médicales de la luminothérapie (aussi appelée photothérapie) datent du début des années 1980. Ce traitement par la lumière est aujourd’hui prescrit ou administré par de nombreux praticiens en Europe et en Amérique du Nord.

Dans de bonnes conditions d’utilisation, la luminothérapie se révèle être un traitement très efficacecontre le trouble affectif saisonnier (aussi appelé dépression hivernale) et contre d’autres troubles des rythmes circadiens (Rythme biologique dont la période est d’environ 24 heures, notamment l’alternance veille-sommeil) comme dans le cas du travail à pause (travail nocturne) et le jet-lag(syndrome du décalage horaire).

Même en l’absence d’un état dépressif saisonnier, la luminothérapie peut améliorer les envies de sucre survenant avec l’automne et d’autres problèmes comme la fatigue, la perte de concentration ou de mémorisation, les difficultés de sommeil… etc.

Il existe plusieurs modèles de lampes sur le marché mais peu d’entre elles ont prouvé scientifiquement leur efficacité. Des conseils peuvent être donnés au Centre de Thérapie Brève (C.T.B.).

PHYTOTHÉRAPIE

Dans certains cas, l’hypnose trouve un complément naturel intéressant dans l’utilisation des plantes médicinales(phytothérapie).

 

Il y a de nombreuses plantes psychotropes dans lesquelles on note des plantes plutôt calmantescomme la Passiflorel’Aubépinela Valérianela Mélisse et d’autres plantes encore mais aussi, à l’heure actuelle, plusieurs plantes de type tonique ou ce que l’on appelle des adaptogènes, commele Ginseng et l’Eleuthérocoque (Ginseng de Sibérie). Toutes ces plantes agissent sur le stress. On utilise à l’heure actuelle, en particulier la Rhodiola Rosea (racine), Eleutherococcus senticosus,  Schizandra Sinensi, fruit (genre de magnolia chinois) Panax GinsengWithania somnifera (appelé aussi Ashwaganda ou ginseng indien), Lepidium Meniiradix (=Maca).

On note également des plantes antidépressives comme l’Hypericum (millepertuis), le Safran et le Curcuma dont plusieurs formes ont été mises sur le marché récemment.

Où se situe le Centre de Thérapie Brève ?

+32 (0)2 538 38 10
info@nouvellehypnose.com
Avenue Ducpétiaux 72,
1060 Bruxelles

IBAN : BE87 0689 0818 8694.
SWIFT : GKCCBEBB
Belfius Banque et Assurances
Place Jourdan 32 1040 Etterbeek

Eric Mairlot © 2018. All rights reserved.