Burnout

États de stress post traumatiques, régression en âge et écriture automatique

Les spécialistes cliniciens de l’E.S.P.T. se rendent bien compte qu’un sujet qui subit un traumatisme, rentre dans un état second, une variante d’état modifié de conscience visant à se protéger.  Dans une minorité des cas (10 %), cette « auto-hypnose » défensive échoue et le sujet subit répétitivement des moments de reviviscences qui sont des formes d’auto-hypnose négatives. A côté de ces 10 % d’ESPT caractérisés, d’autres souffrent de dépressions plus graves, d’anxiété, de troubles alimentaires, d’addictions et de somatisations… mais ils ne les attribuent pas spontanément à l’événement traumatique déclenchant.  Les thérapies verbales sont le plus souvent insuffisantes pour traiter efficacement les symptômes de type « phénomènes hypnotiques négatifs ».  Ainsi pour traiter efficacement l’ESPT, l’hypnothérapeute travaillera sur le terrain même de la pathologie c’est-à-dire dans un état modifié de conscience, en l’occurrence l’état hypnotique.

+32 (0)2 538 38 10
info@nouvellehypnose.com
Avenue Ducpétiaux 72,
1060 Bruxelles

IBAN : BE87 0689 0818 8694.
SWIFT : GKCCBEBB
Belfius Banque et Assurances
Place Jourdan 32 1040 Etterbeek

Eric Mairlot © 2018. All rights reserved.